Sauvons le Lycée Schoelcher

Délibération du conseil Municipal

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL

DU JEUDI 31 JUILLET 2008

P R O C E S - V E R B A L

 

Présidence : Monsieur Serge LETCHIMY, Député-Maire

Secrétaire : Monsieur Raymond SAINT-LOUIS-AUGUSTIN, Adjoint au Maire

L’an deux mil huit et le JEUDI 31 JUILLET à seize heures, le Conseil Municipal de

Fort-de-France, convoqué par lettre individuelle adressée au domicile de chacun de

ses membres le VENDREDI 25 JUILLET s’est réuni à la Mairie (Centre Administratif)

dans la salle affectée à ses délibérations sous la présidence de Monsieur Serge

LETCHIMY, Député-Maire.

Nombre de conseillers présents : 31 sur 53 en aexercice

Procurations : 5

Sont présents : MM. Serge LETCHIMY, Député-Maire - Raymond SAINT-LOUISAUGUSTIN,

1er adjoint - Mme Catherine CONCONNE, 3ème adjoint - M. Charles-Henri MICHAUX, 6ème adjoint - Mme Eliane CHALONO, 7me adjoint - M. Frantz THODIARD, 8ème adjoint - Mmes Brunette BELFAN, 9ème adjoint - Danielle MARCELLINE, 11ème adjoint - Valérie ERIN, 13ème adjoint - Marie-Rose CABASSET - M. Henri GERVINET - Mme Jeannie DARSIERES - MM. Emmanuel BEAUDI - Joseph BALTIDE – Mmes Colette ALEXIS-ALEXANDRE - Christiane BLACODON - M. Antoine VEDERINE – Mmes Valentine OLINY - Marlène LOZA - MM. Raymond REMISSE - Carnot LUCE – Mmes Alice EMMANUEL -Gilberte CARTESSE - M. Nestor MIJERE - Mme Elisabeth LANDI - MM. Alain ALFRED - Patrick HONORE - Miguel DELINDE - Joël RENE - Mlle Jessica BRADAMANTIS - Mme Monique PAMPHILE, Conseillers Municipaux.

 

Sont absents : M. Yvon PACQUIT, 2ème adjoint - Mmes Patricia LIDAR, 4ème adjoint – Patricia DERSION, 5ème adjoint - MM. Johnny HAJJAR, 10ème adjoint (procuration à Mme ERIN) - Didier LAGUERRE, 12ème adjoint - Jean-Michel JEAN-BAPTISTE, 14ème adjoint - Mmes Annie CHANDEY, 15ème adjoint - Emma LEBEAU (procuration à Mme Catherine CONCONNE) - M. Judes LARGEN - Mme Rolande CELIMENE - MM. Jacob NAYARADOU - Alex CYPRIA - Mmes Claude FORMONT -Ilarisse SEBAS - MM. Jean- Claude JABOL (procuration à M. DELINDE) - Max MORINIERE.  Mmes Anne-Marie KAMATCHY (procuration à M. Antoine VEDERINE) - Patricia ROSELMAC - M. Luc JOUYE de GRANDMAISON (procuration à M. REMISSE) - M. Miguel LAVENTURE - Mme Evelyne LABEAU - M. Roland MENIL.

 

Le Conseil Municipal désigne comme Secrétaire Monsieur Raymond SAINT LOUISAUGUSTIN, Adjoint au Maire, qui déclare accepter ces fonctions.

Lecture est donnée des procès-verbaux des séances des Mardi 27 Mai et Mardi 24 Juin 2008, lesquels sont adoptés par le Conseil.

 

CM08-07-31-9-01

 

Motion du Conseil Municipal pour la préservation du Lycée Schœlcher

 

Le Maire expose :

Le Conseil municipal de Fort-de-France réuni en séance du jeudi 31 juillet 2008 affirme avec force la valeur patrimoniale et architecturale du Lycée Schœlcher.

 

En cela, il s’inscrit dans la droite ligne de la demande exprimée par lettre du 10octobre 2007 du Député Maire honoraire Aimé Césaire au Ministre de la Culture et de la Communication, Madame Christine Albanel.

 

Aimé Césaire est décédé le 17 avril 2008 et à ce jour sa demande est restée sans réponse.

Lieu de la formation de la conscience martiniquaise, il est le symbole du combat des Martiniquais pour leur émancipation au sortir de la société esclavagiste. Il fait aussi partie du patrimoine architectural et paysager de la Ville-Capitale et l’ensemble possède des qualités thermiques et esthétiques de premier plan.

 

C'est un édifice classique dans sa composition : très ordonnancé, respectant la symétrie.

Dominant la baie de Fort-de-France, il est implanté sur les pentes de Bellevue, face à la mer. Dans une composition savante mais toujours lisible, il égrène ses très nombreux bâtiments et ses circulations complexes. Elles constituent un lacis de passerelles et d’escaliers qui participe fortement au style organique de l’ensemble.

L'utilisation du béton et la pureté des formes sont des caractéristiques de la modernité. Le vocabulaire architectural moderne joue avec des formes géométriques élémentaires particulièrement dans les bâtiments entourant l’entrée : angles, courbes, grandes horizontales et fins voiles de béton. Une très élégante horloge en forme de clocheton, typiquement art déco est l'un des rares détails «décoratifs » de l'édifice.

 

Pièce unique de la Martinique, de la Caraïbe et de la France, cet édifice, pour les raisons ci-dessus exposées est devenu monument historique et mérite d’être conservé. Il est un des emblèmes de notre identité patrimoniale.

 

Détruire le Lycée Schœlcher c’est détruire tout un pan de notre histoire et des repères mémoriels qui sont au fondement de notre société actuelle.

C’est pour toutes ces raisons que le conseil municipal de Fort-de-France se prononce pour :

1.      La plus large concertation afin d’envisager l’avenir d’un tel fleuron du patrimoine Martiniquais.

2.       La protection du Lycée par son inscription ou son classement aux Monuments historiques.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Pour extrait certifié conforme,

Le Maire,

 



11/08/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 51 autres membres